Les hommes et les femmes sont-ils égaux en matière de sécurité sociale?

- Mars 2021 -

L’accès aux assurances sociales

Dès l’introduction des premières assurances sociales, la couverture de risque dont bénéficient les femmes est moins étendue que celle des hommes.
L’accès aux assurances sociales

Elles sont fortement sous-représentées dans les caisses-maladie et les caisses d’assurance-chômage de type mutuel et syndical aussi bien que dans les premières institutions de l’État social, fait qui ne s’explique que partiellement par une représentation plus faible sur le marché du travail.
Discriminées, les professions féminines n’accèdent que difficilement aux assurances sociales, alors que les femmes mariées s’en trouvent purement et simplement exclues, notamment dans le domaine de l’assurance-chômage entre 1942 et 1951.

Les conditions d’assurance imposées aux femmes sont moins favorables que celles qui sont proposées aux hommes. Ainsi, dans l’assurance-maladie, à partir des années 1930 jusqu’en 1996, elles paient des primes plus élevées en raison des coûts liés à une éventuelle grossesse.

Les prestations de l’assurance-chômage destinées aux femmes sont plus faibles, et jusqu’en 1995 les rentes de l’assurance-vieillesse et survivants ne sont versées aux femmes mariées que par l’intermédiaire de leur époux.  

C’est vers la fin du 20e siècle que des mesures sont prises pour améliorer la situation des femmes dans le domaine des assurances sociales. En réponse aux revendications formulées par les mouvements féministes, la loi sur l’égalité entre hommes et femmes voit le jour en 1995.
Dans l’AVS, les hommes et les femmes seront mis sur un pied d’égalité dans le cadre de la 10e révision, en 1995, avec le relèvement de l’âge de la retraite des femmes de 62 à 64 ans.

Prévoyance 3ème pilier en Suisse

Pensez à votre avenir et économisez sur vos impôts !
En Suisse, la prévoyance privée permet de maintenir un bon niveau de vie une fois à la retraite. L’état encourage le 3ème pilier au moyen de mesures fiscales…

Lire plus »

Besoin d'une analyse?

OPTEZ POUR UN CONSEIL NEUTRE ET OBJECTIF. Une expertise de la valeur vénale de votre prévoyance est nécessaire.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Suivez l'actualité avec notre Newsletter !

Neos-Suisse SA est un intermédiaire en assurance inscrit au registre FINMA sous le n°25279